La fabrication de bons fromages est un art qui doit être soutenu par des méthodes de plus en plus sophistiquées et des équipements à la fine pointe.  Il faut suivre étape par étape un long processus pour en arriver à produire des fromages reconnus pour leur finesse répondant aux goûts et besoins des consommateurs.

Le lait transformé à la Fromagerie des Basques provient d’une vingtaine de producteurs de Trois-Pistoles, Saint-Éloi et L’Isle-Verte.  Plus de 2,8 millions de litres de lait y sont acheminés annuellement pour y être traités sept jours par semaine.  Le directeur de production, Michel Lévesque, indique que le volume laitier connaît une croissance constante.

À l’arrivée du lait, on effectue un important test sanitaire avant de le décharger dans un silo d’une capacité de 24 000 litres.  Le lait ne doit porter aucune trace d’antibiotique.  Le lait est ensuite soumis à diverses étapes :  Pasteurisation, ajout du ferment et de la présure, coupage, cuisson, égouttage, acidification, soutirage et sédimentation, cheddarisation, salage, moulage et pressage, emballage.

Michel Lévesque conclut en précisant que dans la confection de fromages de spécialités, la base reste la même que pour les fromages de type cheddar, mais que la recette diffère avec l’utilisation d’autres ferments.

On offre aujourd’hui à la Fromagerie des Basques pas moins de 35 sortes ou spécialités avec, comme toute dernière nouveauté, les fondues au fromage.

Source : Journal Infodimanche du 11 septembre 2013